Tnart

Loin des lobbys industriels

Respire

Classé dans : Non classé — 12 octobre 2015 @ 19 h 29 min

Il y a une adéquation de compromis, le pas lent d’une broussailles de  brouillard fourragère.La cité cosmopolite apparaît comme le néant déguisée d’un délire. Celui des être nommé homme qui s’endorment sous le bruits des métaux à moteur. C’est l’idée d’envisager une fuite dans le réel. Pourtant, nous n’avons pas essayer de noyer cette terreur qui galvanise toute notre attention sur un point fixe. J’en suis là, la carrière qui doit de construire. Vous certainement aussi, cependant une chose à été omises la véritable grandeur d’un rêve que l’on convoite tous, être plus qu’un somme de rouages. La numérotation d’un code barre. La télécommande qui change de chaîne.Quelqu’un qui parle dans notre petite conscience. L’amour,l’amitié n’est pas un sourire vain. L’utopie dans laquelle nous vivons en est la preuve. Un livre ouvert peut nous sauver, n’importe qui surtout un inconnu nouveau.

Pas de commentaire »

Pas encore de commentaire.

Flux RSS des commentaires de cet article.

Laisser un commentaire

 

Devenirnotaire |
Anatolefrancecm1 |
ADGITO |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Travailinternetsansrisque
| Jenesuispasdpressive
| Onsort